La noyade est un problème de santé publique qui est évitable. Elle constitue la troisième principale cause de décès par traumatisme non intentionnels dans le monde, et une cause majeure de morbidité et de mortalité au Canada. En moyenne, environ 500 personnes meurent noyées au Canada chaque année; et bien d’autres sont victimes d’une noyade non mortelle, qui entraîne souvent des séquelles à long terme.

En 2014, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a publié le Rapport mondial sur la noyade : comment prévenir une cause majeure de décès. Le rapport visait à galvaniser l’attention sur le problème de la noyade en soulignant comment il est possible de prévenir la noyade et de sauver des vies grâce à une collaboration entre les secteurs.1

La Coalition canadienne pour la prévention de la noyade a été formée en réponse à l’appel à l’action lancé dans le rapport de l’OMS. Comme la noyade est un problème multisectoriel exigeant la création de partenariats entre parties prenantes, la Coalition a pour but d’établir et d’exécuter un plan multisectoriel à long terme qui vise à réduire la noyade au Canada.

La noyade menace toutes les populations, mais les risques sont parallèles à de nombreux déterminants sociaux de santé, ce qui affecte disproportionnelle-ment les peuples autochtones, les nouveaux immigrants, les personnes âgées et les populations rurales. Les noyades mortelles et non mortelles touchent non seulement des individus, mais aussi des familles et des collectivités entières. En 2010, les événements de noyade mortelle et non mortelle ont coûté 187 millions de dollars2 à la société canadienne. Cette somme est le résultat de 369 décès, 247 hospitalisations, 1 251 visites à l’urgence, 37 invalidités partielles permanentes, et 4 invalidités totales; et plus de 175 millions de dollars en frais indirects.2

Ce document est la première édition du Plan canadien de prévention de la noyade – un plan évolutif qui changera au moins tous les six mois pour tenir compte de la progression des données, des mesures et des résultats.

Plan canadien de prévention de la noyade – Première édition – 6 Oct 2017