La Société de sauvetage compile chaque année des statistiques canadiennes sur les décès liés à l’eau. Nous lisons également de nombreux récits de sauveteurs grâce à notre programme de distinctions en sauvetage. Nous pouvons donc affirmer que la noyade et la quasi-noyade sont des phénomènes qui touchent tous les milieux, tous les groupes d’âge et les deux sexes.

Au Canada, on se noie en pratiquant diverses activités, et ce, dans des lieux variés qui vont des rivières aux piscines résidentielles. De plus, lorsqu’elles se sont noyées, les victimes n’avaient souvent même pas l’intention de pénétrer dans l’eau : elles jouaient près de l’eau, étaient à bord d’une embarcation ou faisaient de la motoneige.

Les recherches démontrent que les gens, en particulier les enfants, peuvent se noyer en quelques secondes, et ce, dans à peine quelques centimètres d’eau. Les principaux facteurs liés à la noyade sont la consommation d’alcool et le fait de ne pas porter de VFI.

À la Société de sauvetage, nous sommes convaincus que ces noyades et ces blessures liées à l’eau peuvent être évitées. Nous vous encourageons donc fortement, vous et votre famille, à vous renseigner avant de partir en suivant un cours de sauvetage (consultez la section Programmes de la Société de sauvetage ou communiquez avec votre division pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet). Entre-temps les conseils suivants pourront vous protéger, vous et ceux qui vous sont chers.