Le certificat Croix de bronze est conçu pour les sauveteurs qui souhaitent poursuivre leur formation. Il comprend une introduction à la supervision sécuritaire d’une installation aquatique. La Croix de bronze est un préalable pour toutes les autres formations avancées, incluant les certificats SN et de moniteur. Préalables : Médaille de bronze. Évaluation : L’astérisque (*) désigne les éléments qui doivent être évalués par un moniteur dans certaines régions. Les examinateurs peuvent choisir d’évaluer l’un, l’autre ou tous ces éléments. Éléments évalués : Habiletés aquatiques

  1. * En partant du pourtour de la piscine, d’un quai ou de la plage, exécution d’une entrée dans l’eau et démonstration d’une approche de 50 m la tête hors de l’eau avec une corde munie d’un anneau enroulée autour de l’épaule ou une bouée tube vers une victime passive ou un mannequin. Remorquage de la victime en lieu sûr, sur 50 m.
  2. * Exécution de 2 séries de 6 x 25 m de nage de sauvetage la tête hors de l’eau en maintenant un rythme et un rapport travail-repos régulier. Repos d’une minute entre les séries. Vérification de sa fréquence cardiaque après la dernière répétition de chacune des séries.
  3. * Capacité à nager 600 m sans arrêt en 18 minutes en utilisant une ou plusieurs techniques de nage au choix du nageur.

Premiers soins

    1. * Évaluation primaire d’une victime consciente et d’une victime inconsciente en vérifiant les points suivants :
      • niveau de conscience;
      • voies respiratoires;
      • respiration;
      • circulation;
      • hémorragie grave;
      • mécanisme de la blessure.
    2. * Évaluation secondaire de la victime, y compris :
      • signes vitaux;
      • évaluation secondaire de la tête aux pieds;
      • circonstances entourant l’incident.
  1. * Administration de la respiration artificielle et de la réanimation cardiorespiratoire (RCR) sur un mannequin :
    • pour un adulte, un enfant et un bébé;
    • en cas de complications (vomissement, distension gastrique);
    • avec adaptations (bouche-à-nez, stomie, subluxation de la mâchoire).
  2. * Démonstration de la RCR à deux sauveteurs sur un adulte, un enfant et un bébé, en utilisant un mannequin.
    1. * Simulation :
      • du traitement d’un enfant ou d’un adulte conscient dont les voies respiratoires sont obstruées;
      • du traitement des complications associées à la grossesse ou à l’obésité de la victime.
    2. * En utilisant un mannequin, démontrer le traitement à utiliser pour un bébé conscient dont les voies respiratoires sont obstruées.
    3. * Simuler le traitement d’un adulte, d’un enfant ou d’un bébé devenu inconscient en l’absence de témoin et dont les voies respiratoires sont obstruées.
  3. * Démonstration des soins et des traitements à prodiguer à une victime souffrant d’hypothermie.

Reconnaissance et sauvetage

  1. * En parcourant à pied l’environnement aquatique, évaluation des activités en cours et intervention visant à sensibiliser ses pairs quant au choix sécuritaire de loisirs aquatiques. S’il y a lieu, repérage et rectification des situations dangereuses dans les endroits non supervisés.
  2. En eau profonde, récupération et immobilisation d’une victime en arrêt respiratoire, dont le visage est dans l’eau et chez qui on soupçonne une blessure à la colonne vertébrale, et transport en eau peu profonde. Mise à contribution d’un témoin ayant reçu une formation, et communication des directives. Administration de la respiration artificielle et démonstration de la gestion des vomissements sans compromettre l’immobilisation.
  3. * Organisation d’une recherche sous-marine structurée mettant les témoins à contribution dans une région où il y a de l’eau profonde et de l’eau peu profonde (maximum de 3 m).
  4. Sauvetage impliquant au moins deux victimes. Simulation d’une situation où une victime requiert l’aide du sauveteur et une ou plusieurs autres peuvent suivre ses directives d’autosauvetage pour ensuite participer au sauvetage, une fois en lieu sûr. Cette situation est conçue pour mettre l’accent sur les habiletés de communication, les soins devant être apportés aux victimes, la sortie de l’eau et le suivi, y compris l’appel aux Services médicaux d’urgence (SMU).
  5. Sauvetage d’une victime submergée, en arrêt respiratoire et sans pouls. Simulation d’une situation qui met l’accent sur les soins devant être prodigués à la victime, la sortie de l’eau et le suivi, y compris l’appel aux SMU.
  6. * Avec un partenaire, sauvetage d’une personne blessée, comprenant une approche de 50 m et un retour de 50 m. Simulation d’un sauvetage avec et sans contact, des soins devant être apportés aux victimes et le suivi, y compris la sortie de l’eau et l’appel aux SMU.
  7. Sauvetage d’une victime blessée ou souffrant de problèmes médicaux, qui démontre la capacité du sauveteur à réagir à une situation qui se détériore. Capacité à obtenir l’aide de témoins et à effectuer une approche et un retour de 20 m chacun.