Le Règlement sur la compétence des conducteurs d’embarcations de plaisance exige que tout Canadien opérant une embarcation de plaisance dotée d’un moteur quelconque et utilisée à des fins récréatives ait une preuve de compétence à bord.

Cette preuve de compétence n’est toutefois pas actuellement exigée dans les eaux du Nunavut et des Territoires du Nord-Ouest.

La principale forme de preuve de compétence est la CCEP, que l’on obtient après avoir réussi un examen de sécurité nautique agréé.

La CCEP n’a aucune date d’expiration et ne peut être annulée ou suspendue.

Les conducteurs qui n’ont pas leur preuve de compétence à bord sont passibles d’amendes.

Le programme du BON de la Société de sauvetage offre aux plaisanciers l’occasion de s’instruire sur de nombreux aspects de la pratique sécuritaire de la plaisance, y compris :

  • les règlements de la navigation et le « code de conduite »;
  • les procédures d’urgence;
  • les connaissances nécessaires pour conduire une embarcation de plaisance, quant à l’équipement de sécurité, les limites de chargement, les bouées, les balises, la température et les procédures pour faire le plein, par exemple.

Pour obtenir leur carte d’opérateur d’embarcation, les candidats doivent réussir un examen écrit uniformisé. Les plaisanciers qui possèdent déjà des connaissances dans ce domaine peuvent bénéficier d’une option leur permettant d’écrire un examen spécial.

Préalable : Aucun.

Enseignement : Un moniteur du programme du BON enseigne ce cours. La présence d’un surveillant est requise pour l’examen spécial.

Évaluation : Les candidats doivent obtenir une note d’au moins 75 % pour réussir l’examen. En cas d’échec, ils peuvent tenter d’écrire l’examen à nouveau lors d’une séance subséquente.