Le certificat de la Médaille de bronze de la Société de sauvetage inculque les principes de sauvetage faisant partie des quatre éléments de l’éducation de la sécurité aquatique : le jugement, les connaissances, les compétences et la condition physique.

Les sauveteurs apprennent les méthodes de remorquage et de portage, de défense et de dégagement afin de se préparer à effectuer des sauvetages à risque sur diverses victimes conscientes et inconscientes. Les sauveteurs améliorent leur technique et leur endurance au moyen de sessions de nage chronométrée.

Préalables : Être titulaire du certificat de l’Étoile de bronze ou être âgé d’au moins 13 ans.

Évaluation : L’astérisque (*) désigne les éléments qui doivent être évalués par un moniteur dans certaines régions. Les examinateurs peuvent choisir d’évaluer l’un, l’autre ou tous ces éléments.

Équivalence de la réanimation cardiorespiratoire (RCR) : Les éléments de la RCR faisant partie de ce certificat sont équivalents à un niveau « B » de la RCR.

Éléments évalués :

Habiletés aquatiques

  1. * Démonstration de précision à lancer des aides flottantes. Lancement d’objets à une distance de 8 m dans un diamètre de moins de 1 m du centre de la cible, 3 fois sur 4.
  2. * Démonstration des techniques d’autosauvetage indiquées dans les environnements ou les cas suivants :
    • eau glacée;
    • eau en mouvement;
    • bateau submergé ou chaviré.
  3. * Avec un départ dans l’eau, démonstration d’une approche sur 20 m avec la tête hors de l’eau, d’un plongeon de surface afin de récupérer une victime submergée et d’un retour au point de départ en utilisant un portage contrôlé qui permet de soutenir et de transporter la victime.
  4. * Démonstration de trois méthodes de défense, soit par l’avant, par l’arrière et par le côté, et de trois méthodes de dégagement, soit par l’avant, par l’arrière et par le côté. Adoption de la position d’alerte et communication verbale après chacune de ces manœuvres.
  5. * Capacité à nager 6 x 25 m la tête hors de l’eau en maintenant un rythme et un rapport travail–repos réguliers. Vérification de sa fréquence cardiaque après la dernière répétition.
  6. * Capacité à nager 500 m sans arrêt en 15 minutes, en utilisant la ou les techniques de nage de son choix.

Premiers soins

  1. * Démonstration de la respiration artificielle et de la RCR à un sauveteur sur un mannequin, y compris :
    • pour un adulte et un enfant;
    • en cas de complications (vomissement, distension gastrique);
    • avec adaptations (bouche-à-nez, stomie, subluxation de la mâchoire).
    1. * Simuler :
      • le traitement d’un enfant ou d’un adulte conscient en cas d’obstruction des voies respiratoires;
      • le traitement des complications associées à la grossesse ou à l’obésité de la victime.
    2. * Simuler le traitement d’une victime inconsciente, adulte ou enfant, en cas d’obstruction des voies respiratoires./li>
  2. * Démonstration de sa capacité à reconnaître une victime ayant un des problèmes circulatoires suivants et à lui prodiguer les soins nécessaires :
    état de choc;
  3. crise cardiaque ou angine;
  4. hémorragie externe;
  5. accident vasculaire cérébral ou accident ischémique transitoire.

Reconnaissance et sauvetage

  1. * En parcourant à pied l’environnement aquatique, évaluation des activités en cours et intervention visant à éduquer le public sur les choix de loisirs sécuritaires, s’il y a lieu.
  2. En eau peu profonde, récupération et immobilisation d’une victime consciente qui respire et chez qui on soupçonne une blessure cervicale. Récupération et immobilisation d’une victime dont le corps est tourné vers le haut et d’une victime dont le corps est tourné vers le bas. Mise à contribution des témoins et communication des instructions.
  3. * Exécution d’une recherche sous-marine structurée dans une région précise jusqu’à une profondeur maximale de 3 m.
  4. Sauvetage sans contact dans une situation conçue par l’instructeur, visant à mettre l’accent sur un sauvetage à faible risque, sur les soins à prodiguer à la victime et sur le suivi, y compris la sortie de l’eau de la victime avec l’aide d’un témoin et l’appel des services médicaux d’urgence (SMU).
  5. Sauvetage d’une victime en arrêt respiratoire et se trouvant en eau profonde, à 5 m d’un endroit sûr. Cette situation conçue par l’instructeur se déroule dans un environnement non supervisé et a pour but de mettre l’accent sur les soins à prodiguer à la victime, la sortie de l’eau avec l’aide de passants et le suivi, incluant l’appel des SMU.
  6. Sauvetage d’une victime en train de se noyer en eau libre, avec une approche de 20 m et un retour en lieu sûr à 20 m. Cette situation est conçue par l’instructeur pour mettre l’accent sur un sauvetage avec contact direct ou indirect, la reconnaissance que la victime est en danger et les soins devant lui être prodigués.