1891

  • Le 3 janvier, la réunion inaugurale de la Swimmers’ Life Saving Society a lieu à Londres, en Angleterre; William Henry, un champion de natation de l’époque, est nommé secrétaire en chef. Quelques mois plus tard, le nom de la Société devient « The Life Saving Society» .
  • La Société publie son tout premier Handbook of Instruction.
  • Le certificat de remerciement est créé afin de souligner les services des moniteurs.

1892

  • Institution de la médaille de bronze.

1893

  • Son Altesse Royale, le duc de York (futur George V) devient le premier président de la Société.

1894

  • Arthur Lewis Cochrane de Birmingham émigre au Canada; il est nommé représentant d’honneur de la Société au Canada.
  • Établissement de la première division anglaise (à Manchester) et de la première division australienne (à New South Wales).
  • 334 médailles de bronze sont décernées au Royaume-Uni.

1896

    • Arthur L. Cochrane enseigne les premiers cours organisés de sauvetage au Upper Canada College à Toronto. Pour souligner le travail de monsieur Cochrane, la Société lui décerne un Certificat de remerciement portant l’inscription suivante:

Pour l’excellence des services rendus à la Société dans la réalisation de ses objectifs et pour avoir enseigné le sauvetage aux classes du Upper Canada College à titre de moniteur d’honneur, enseignement qui a mené dix-huit élèves au médaillon de bronze en mars et en juin 1896. [TRADUCTION LIBRE]

(Signé) Archibald Sinclair and William Henry
Secrétaires honoraires

  • La Société lance le certificat d’excellence.

1902

  • Arnold Morphy, qui deviendra plus tard le premier président de la division ontarienne réussit ses examens pour les certificats de la Société et devient examinateur. Il travaille ardemment à faire adopter le programme de la Société par divers organismes de natation; ses efforts continueront d’inspirer la promotion du sauvetage.

1903

  • La Société prend son élan à la suite de l’adoption de son programme par le Central YMCA à Toronto grâce à l’enthousiasme de son directeur d’éducation physique, John Howard Crocker. Celui-ci réussit les examens des certificats de la Société et donne des cours sur place. J.H. Crocker deviendra éventuellement le 4e président de la division ontarienne.

1904

  • Le roi Édouard VII devient le président d’honneur de la Société et l’autorise à utiliser le terme «Royal». Toutefois, la Charte officielle ne sera émise qu’en 1924.

1906

  • La «Distinguished Service Medal» (médaille de distinction pour services rendus ou DSM) est créé afin de saluer les bénévoles. Des étoiles de bronze, d’argent et d’or s’ajoutent à la DSM pour souligner des services ultérieurs. La croix de service remplacera la DMS en 1941.

1907

  • La Société adopte la méthode Schafer pour la respiration artificielle: jusqu’à ce jour, on recommandait la méthode Silvester.

1908

  • La réunion inaugurale de la première division canadienne (celle de l’Ontario) a lieu le 10 décembre dans les bureaux du cabinet d’avocats Jenkins et Hardy situé dans la Ville reine, au 15½ de la rue Toronto. Le tout premier conseil d’administration élu est composé des personnes suivantes :
    • Arnold Morphy, président (économe du Upper Canada College)
    • Arthur Lewis Cochrane, vice-président et moniteur en chef (membre du personnel du département d’éducation physique du Upper Canada College)
    • John Howard Crocker, secrétaire trésorier (directeur du service d’éducation physique au Central YMCA à Toronto)
    • Arthur J. Hardy, secrétaire trésorier honoraire.
  • Les frais d’adhésion des particuliers sont de 1$
  • Les frais d’adhésion des membres honoraires sont de 2,50$
  • Les frais d’examen pour la médaille de bronze sont de 0,75$
  • Arthur L. Cochrane reçoit l’Ordre de Sain-Jean de Jérusalem pour son travail de pionnier.
  • La Société lance un prix d’excellence, le (Award of Merit).

1909

  • William Henry, secrétaire en chef de la Société, visite le Canada et prononce des conférences à Montréal, Ottawa, Toronto, Hamilton, Brantford et Témagami.
  • William Henry soumet Arthur L. Cochrane à l’examen menant au certificat d’excellence. Celui-ci réussit avec honneur et devient le premier récipiendaire du certificat d’excellence à l’extérieur du Royaume-Uni et au Canada.
  • Fondation de la division du Québec.
  • Fondation de la première division de la Nouvelle-Zélande.
  • Ouverture des bains Harrison à Toronto, la toute première piscine publique municipale du Canada.

1910

  • Fondation de la division du Manitoba.
  • Sa Majesté le roi George V accepte de devenir le président d’honneur de la Société.
  • Lord Desborough, du Royaume-Uni, devient président et demeure en poste jusqu’à son décès en 1944; il agissait comme président intérimaire depuis 1901.
  • Monsieur T.W. Sheffield fonde la division de la Saskatchewan. Originaire de Hamilton, en Ontario, il avait fait partie du Comité exécutif de la division de l’Ontario. Malheureusement, en 1912 le Comité exécutif central de Londres n’ayant toujours reçu aucune correspondance au sujet de la division raye celle-ci de ses dossiers. La division de la Saskatchewan ne sera ressuscitée qu’en 1965.
  • L’association des Boy Scouts devient membre affilié grâce à son Commissaire adjoint, monsieur T.W. Sheffield.

1911

  • Fondation de la division de la Colombie-Britannique.

1912

  • Un des vice-présidents du Comité centre à Londres, monsieur W.F. Darnell, fait don de la coupe Darnell Challenge, qui sera présenté lors des compétitions de sauvetage entre les divisions canadiennes. La division du Québec est la première à remporter cette coupe. L’endroit où se trouve la coupe devient le sujet d’une abondante correspondance entre la division du Québec et celle de l’Ontario. On ne retrouvera jamais la coupe.

1913

  • Débuts de la fondation de la division de la Nouvelle-Écosse.

1914

  • Parution, en juin, de la première édition du Swimming Magazine la publication officielle de la Société. Ce magazine est un outil d’échange, de collaboration, un manuel sur l’art varié et dynamique de la natation et du plongeon.
  • Arthur L. Cochrane prononce des conférences et donne des démonstrations sur les techniques de sauvetage à l’Université Cornell, représentant honoraire de la Société royale de sauvetage du Canada.

1915

  • Le Comité central, à Londres, présente des certificats d’associés honoraires aux personnes qui se sont dépensées pour le bien-être de la Société, qui ont contribué grandement à l’établissement de cours et qui ont mené au moins 20 candidats à la médaille de bronze. Ces critères persisteront jusqu’en 1966.
  • Ernie Chapman et William W. Winterburn reçoivent les premiers certificats d’associés honoraires. Ernie Chapman deviendra le 3e président de la division de l’Ontario et William W. Winterburn, son secrétaire trésorier.

1918

  • William W. Winterburn, directeur de l’éducation physique à l’Université de Toronto, est élu secrétaire trésorier de la division de l’Ontario. Il demeurera en poste jusqu’à sa retraite en 1932.

1919

  • Arthur L. Cochrane est élu président de la division de l’Ontario.

1924

  • Le 14 juillet, le roi George V (anciennement SAR le Duc de York — voir 1893) octroie une Charte royale à la Société.
  • Fondation de la division de l’Alberta.
  • Institution du certificat de membre honoraire pour les bénévoles qui ont donné au moins 20 années de service.
  • Institution du certificat de gouverneur honoraire pour les membres honoraires qui ont donné au moins 25 années de service, tant au niveau national qu’international.

1929

  • Distribution de plus de 2000 affiches démontrant les méthodes de sauvetage et de respiration artificielle.

1930

  • Toute première utilisation de ce qui deviendra la devise de la SRSC : Quemeunque Miserum Videris Hominem Scias/Quiconque est en détresse, reconnaît en lui un de tes semblables.

1931

  • Production d’un film éducatif intitulé Saving Life From Drowning, dont des copies sont utilisées en Ontario et en Nouvelle-Écosse.

1932

  • Fondation de la division de Victoria, qui sera dissoute en 1960 et incorporée à la division de la Colombie-Britannique.
  • Institution de la barrette à la médaille de bronze.
  • Inauguration du Life Guard Corps (préalables : 18 ans et détenteur d’une médaille de bronze).
  • J. M. (Olive) Pretty devient secrétaire trésorière de la division de l’Ontario. Elle occupera ce poste jusqu’à sa retraite en 1956. Olive Pretty est la mère de David W. Pretty, ancien gouverneur de la division de l’Ontario. Afin d’honorer sa mémoire, les archives de la SRSC conservées à la piscine PanAm, à Winnipeg, portent son nom : les Archives Olive Pretty.

1935

  • Institution de l’examen pour le certificat de réanimation et institution de la barrette pour le certificat de mérite.
  • Institution du certificat de Life Guard Cadet (préalables : 14 ans et détenteur d’une médaille de bronze).

1936

  • Le rapport de 1936 de la SRSC mentionne la production d’un film 16 mm sur la natation et les méthodes de sauvetage par la division du Québec. Le film est intitulé Swimming and Swimming Strokes and Methods of Life Saving.
  • Le slogan Every Swimmer A Life Saver (Que chaque nageur soit un sauveteur) paraît dans le rapport de 1936 de la RLSS. Il est attribué au « Commodore » Wilbert E. Longfellow, fondateur des services de sauvetage de la Croix-Rouge américaine en 1914. Il en existe deux versions : Everyone a swimmer, every swimmer a lifesaver (Que chacun puisse nager, que chaque nageur soit un sauveteur), et Every American a Swimmer, Every Swimmer a Lifesaver (Que chaque Américain puisse nager, que chaque nageur soit un sauveteur).

1937

  • Le rapport de la RLSS mentionne la fabrication d’un macaron en celluloïd pour le certificat de réanimation.
  • La Société crée le certificat de reconnaissance pour les bénévoles qui ont donné au moins cinq années de service.

1939

  • La Société publie On Guard pour les certificats du Life Guard Corps et un manuel intitulé Schafer Artificial Respiration (La méthode de respiration artificielle Schafer) pour son nouveau programme de réanimation.

1941

  • La division du Québec produit le film intitulé Land Drill and Artificial Respiration (Entraînement au sol et respiration artificielle). Le film est visionné lors du souper annuel des examinateurs de la division de l’Ontario, et celle-ci en fait des copies afin de pouvoir l’utiliser dans sa province.
  • La Société remplace la Distinguished Service Medal par la croix de service (voir 1906). La barrette à la croix de service est instituée en 1953.

1942

  • Pendant la guerre, à cause des restrictions touchant le métal, la Société émet des « certificats symboliques » au lieu de médailles. Après la guerre, ces billets à ordre pourront être échangés contre des médailles de bronze.
  • Entre 1938 et 1942, la demande de révision des programmes de sauvetage et de natation du Canada se fait de plus en plus pressante. On exprime aussi la nécessité de créer un programme canadien de certificats.

1945

  • La Société royale de sauvetage du Royaume-Uni fait l’acquisition d’un quartier général permanent, qui portera le nom de Desborough House en mémoire de lord Desborough, décédé en 1944.
  • Lord Louis Mountbatten de Burma devient président de la Société.
  • Instauration du certificat à la croix de bronze.
  • La Société canadienne de la Croix-Rouge crée son service de sécurité aquatique et lance son programme de natation et de sécurité aquatique. M. G. Griffiths ainsi que d’autres membres de la SRSC contribuent largement à l’organisation de ce programme, conçu afin d’enseigner les bases de la sécurité aquatique et de la natation, aux jeunes en particulier, et qui s’ajoute aux services offerts par la RLSS. M. G. Griffith prête son appui à ce nouveau projet en créant et en rassemblant du matériel technique. Il supervise aussi le premier programme national de formation, sous la présidence du Dr R. W. I. Urquhart, Directeur médical honoraire de la division ontarienne de la SRSC.
  • Bredin Stapells, qui deviendra plus tard président de la division ontarienne et de la SRSC, est l’un des premiers à suivre ce cours.

1946

  • La Société publie la 21e édition révisée de son manuel de formation, le Handbook of Instruction.

1947

  • Institution Institution de la barrette au certificat de la croix de bronze par la Société.

1948

  • Le comité central, à Londres, permet la création d’un Conseil canadien de divisions, qui pourra adapter les certificats de la RLSS aux besoins des Canadiens et des Canadiennes.

1951

  • La La Société institue le certificat de distinction.

1952

  • Robert Wardle de l’Alberta reçoit la médaille inaugurale « Mountbatten Medal », remise pour souligner un acte de bravoure lors d’un sauvetage aquatique.
  • La Société adopte la méthode de respiration artificielle Holger Nielsen et produit un court film sur cette nouvelle méthode.

1954

  • Le Conseil canadien des divisions lance une nouvelle affiche sur le sauvetage et la respiration artificielle, imprimée par le magasin Eaton.
  • Avec l’appui technique de la division de l’Ontario, Chetwynd Films produit No Time to Spare, dont le sujet est la respiration artificielle. Le Canadian Life Insurance Offices Association en est le commanditaire.

1958

  • Année du 50e anniversaire de la division de l’Ontario.
  • La Société crée le certificat de membre affilié.
  • Première parution du Examiner’s Handbook canadien et du bulletin de nouvelles de la RLSS qui deviendra par la suite le Lifeliner.
  • Le logo canadien est utilisé pour la première fois : dix feuilles d’érable sont ajoutées au logo de la RLSS, mais la couronne royale n’en fait pas encore partie.

1955-1959

  • Les bases sont jetées pour la réorganisation de la Société.

1959

  • La Société publie le premier Canadian Handbook of Instruction.
  • Examen préliminaire des premières ébauches du cours « Life Guard Service ».
  • La SRSC adopte la méthode de respiration artificielle bouche-à-bouche.
  • Formation des comités technique et de la formation du programme.
  • Institution du certificat M. G. Griffiths, pour souligner un sauvetage).
  • Introduction d’une épinglette en émail bleu pour la respiration artificielle junior.

1960

  • La reine Elizabeth II décerne une Charte supplémentaire qui met en place la nouvelle organisation du Commonwealth comprenant cinq divisions nationales : le Royaume-Uni, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Canada et l’Afrique du Sud.
  • Le Conseil de la SRSC accepte d’émettre des certificats canadiens et de conserver les dossiers afférents.

1961

  • Tenue à Londres, en Angleterre, de la 1re Conférence du Commonwealth de la RLSS.
  • Fondation de la division de la Nouvelle-Écosse, qui n’a toutefois commencé ses opérations qu’en 1962.
  • La Société lance le certificat de moniteur en respiration artificielle.
  • La Société lance un projet-pilote sur le programme Canadian Lifeguard.

1962

  • Fondation de la division de l’Île-du-Prince-Édouard.
  • La Marine royale du Canada, les Forces canadiennes, l’Aviation royale du Canada et la Gendarmerie royale du Canada deviennent officiellement des membres affiliés.
  • Réorganisation de la Société, au Canada : adoption d’une nouvelle Constitution canadienne en décembre.
  • Le lieutenant-général Guy Granville Simonds devient président de la Société nationale.

1963

  • La SRSC publie le premier Manuel canadien de sauvetage (en décembre), Richard Carlton en est le rédacteur. Ce texte sera réimprimé à neuf reprises et utilisé jusqu’en 1974, année où il sera remplacé par Alerte — la surveillance aquatique en action.
  • La Société révise le certificat de la croix de bronze.
  • La médaille Mountbatten est décernée à Kenneth D. Howlett de l’Alberta.

1964

  • Lancement officiel du programme Sauveteur nationalmc (SN).
  • À la demande de lord Mountbatten, la reine Elizabeth II approuve l’ajout de la couronne royale au logo de la SRSC.
  • Fondation de la division nationale de la Malaisie.
  • La médaille Mountbatten est décernée à Lynda Dann de l’Alberta.

1965

  • Deuxième fondation de la division de la Saskatchewan (voir 1910).
  • La SRSC publie la première édition en cinq volumes du Manuel canadien de sauvetage.

1966

  • Tenue à Londres, en Angleterre, de la 2e Conférence du Commonwealth.
  • Institution de la barrette au certificat de distinction.
  • La médaille de bronze devient un préalable pour le certificat de la croix de bronze.
  • Le certificat de membre associé honoraire est révisé et devient un certificat honorifique.

1968

  • Fondation des divisions du Nouveau-Brunswick et de Terre-Neuve.
  • Début du programme de formation conjoint pour les moniteurs en collaboration avec le service de sécurité aquatique de la Société canadienne de la Croix-Rouge.
  • Jocelyn Palm devient la première personne embauchée à temps plein par la Société; elle est secrétaire de direction de la division de l’Ontario.
  • Le certificat élémentaire est abandonné à compter du 31 décembre.

1969

  • Révision de la Constitution nationale de la SRSC.
  • Début des révisions du programme de la SRSC, qui seront mises en œuvre en 1971.
  • Adoption de la politique concernant les certificats, qui devront être évalués par des moniteurs : respiration artificielle élémentaire, intermédiaire et junior.

1971

  • Tenue à Londres, en Angleterre, de la 3e Conférence (quinquennale) du Commonwealth.
  • La SRSC publie le National Examiner Handbook avec l’entente qu’il deviendra éventuellement le Volume 6 du Manuel canadien de sauvetage.

1973

  • Adoption des révisions du National Lifeguard Service® (Sauveteur nationalmc). La SRSC assume la responsabilité du programme SN.
  • Le conseil national du YMCA devient membre affilié de la SRSC.
  • La SRSC devient membre de la World Life Saving.

1974

  • La Société publie la première édition d’Alerte : la supervision aquatique en action, dont l’auteur est Jocelyn Palm, devenue directrice générale nationale.
  • La SRSC produit un nouveau film de sensibilisation intitulé Into the Water..
  • Création du Service d’équipement de sécurité de la SRSC.

1975

  • La révision du programme de la SRSC, dont les changements seront mis en œuvre en 1976, mène à l’ajout de trois certificats, Sauvetage I, II et III, qui remplacent les certificats élémentaire et intermédiaire. On ajoute également d’autres certificats, notamment en condition physique, en plongée autonome bronze et en sauvetage en embarcation. Le nouveau programme canadien intègre la simulation et la reconnaissance de victimes et les habiletés d’autosauvetage en eau froide.
  • La médaille Mountbatten est décernée à Gordon Penner du Manitoba.
  • La Société canadienne de la Croix-Rouge devient membre affilié de la SRSC.

1976

  • Tenue, en mai, du premier symposium national de la Société (conjointement avec la Conférence annuelle de la Société) sous le thème L’eau froide.
  • Tenue à Londres, en Angleterre, de la 4e Conférence du Commonwealth.
  • La Société publie une brochure intitulée Ne défiez pas l’eau froide.
  • La SRSC offre des bateaux et des services de sauvetage lors des épreuves olympiques de voile, à Kingston.
  • Au Québec, le Service National des Sauveteurs (SNS) est incorporé dans le but d’offrir le programme de la SRSC.

1977

  • En mai, tenue du premier Championnat canadien de sauvetage à Winnipeg, conjointement avec la conférence annuelle.
  • La Société crée la National Lifeguard Service Canada Corporation.
  • La Société organise le Symposium sur l’alcool et le domaine aquatique.
  • Pour la première fois de son histoire, le Canada décerne 100 000 certificats en une année.

1978

  • La Société organise le Symposium national sur les soins d’urgence aquatique.
  • La Société lance un certificat en soins d’urgence aquatique.
  • La SRSC embauche sa première directrice technique nationale, Bev Greene.

1979

  • La Société produit un nouveau film didactique intitulé Aquatic Emergency Care.
  • Tenue d’un symposium national dont le thème est Défis sur l’eau à l’Université McMaster à Hamilton, en Ontario.
  • La Société révise sa Constitution nationale.
  • La Société publie une édition révisée des Normes nationales d’examen .

1980

  • La Société révise son programme, dont la nouvelle version sera mise en œuvre en 1981.
  • Symposium de la Société à Sudbury, en Ontario, sur le thème Les blessures aquatiques à la colonne.
  • La Société publie la brochure It’s Your Neck (Il en va de votre cou).

1981

  • Tenue à Londres, en Angleterre, de la 5e Conférence du Commonwealth.
  • Symposium national à Victoria, en Colombie-Britannique, ayant pour thème Le sauvetage en embarcation.
  • Lancement de plusieurs publications : une brochure de sensibilisation sur le sauvetage en embarcation, une version révisée du catalogue d’équipement de sécurité, la 4e édition du Volume I du Manuel canadien de sauvetage et la 2e édition des Normes pour les examens.
  • L’Ambulance St-Jean devient membre affilié de la SRSC.

1982

  • Révision du programme Sauveteur Nationalmc, dont la nouvelle version sera mise en œuvre en 1983.
  • Symposium national Emphase sur la surveillance aquatique à Saskatoon.
  • La SRSC produit une série de cinq affiches grâce à une subvention de Condition physique Canada (Recognize-React-Rescue; Fitness; Lifesaving I, II, III; Lifeguard; Check-Tilt-Blow).
  • La Société adopte son premier plan quinquennal de développement stratégique à long terme.
  • Le Canadian Amateur Swimming Association, qui deviendra Swimming/Natation Canada, se joint au nombre des membres affiliés nationaux de la SRSC.
  • Au mois d’octobre, la Société lance sa première campagne nationale de collecte de fonds dans le but d’établir une permanence nationale.

1983

  • La Société célèbre le 75e anniversaire de la fondation de la première division en 1908. À cette occasion, elle produit une barrette spéciale de bronze du 75e anniversaire ainsi qu’une affiche, des plaques, des macarons et un certificat affichant l’année 1908. Un banquet et une danse se déroulent à l’hôtel King Edward à Toronto, où avaient lieu autrefois le souper annuel des examinateurs.
  • Le symposium national a pour thème Les programmes aquatiques pour les participants contemporains.
  • Le Canada accueille, à Ottawa, la réunion du comité consultatif technique du Commonwealth, qui se déroule pour la première fois de son histoire hors de Londres, en Angleterre.
  • Décès de M.G. Griffiths le 30 mars.
  • Le gouverneur national, l’amiral Pullen décède.
  • Production d’une affiche et d’une brochure pour le nouveau programme Chaque nageur un sauveteur.

1984

  • Tenue, à Toronto, d’un symposium spécial qui vise à examiner la question des infections, intitulé Questions de formation en réanimation.
  • La Société publie la première édition nationale du Guide à l’usage des Moniteurs.
  • Nouvelle production et lancement de vidéo, diapositives et bandes magnétiques de Chaque nageur un sauveteur
  • Symposium à Sherbrooke, au Québec, sur l’apprentissage, l’enseignement et l’évaluation, ayant pour thème Communiquer le sauvetage.
  • Production d’affiches pour les centres commerciaux et les abribus, commanditée par Mediacom.

1985

  • Symposium sur L’auto-sauvetage à Halifax, en Nouvelle-Écosse, lors de la conférence nationale de la SRSC.
  • La Société publie Scuba Life Saving, par Al Pierce.
  • Adoption des changements apportés au programme, qui seront mis en œuvre en janvier 1986.
  • On laisse tomber la maîtrise des compétences; l’âge requis pour la médaille de bronze est abaissé de 14 à 13 ans; le préalable d’âge pour les certificats de mérite, de distinction et de d’excellence est abandonné; le certificat de plongée autonome bronze est divisé en deux : niveau de base et avancé, et on débute le travail préliminaire associé au certificat de sauvetage de base (non aquatique).
  • Lancement de la 5e édition du Volume I du Manuel canadien de sauvetage, qui contient des normes pour les examens.
  • Introduction de la planche dorsale Dura 5 conçue par Richard Brault et Dianne Croteau du Studio Innova.
  • Présentation-bénéfice du film My American Cousin au Centre des sciences de l’Ontario, en octobre.
  • En décembre, gala et présentation-bénéfice du film One Magic Christmas à l’hôtel King Edward.

1986

  • Publication de la brochure visant les jeunes intitulée Catch the Life Saving Spirit.
  • Lancement d’une affiche annonçant les certificats du Programme canadien de sauvetage.
  • Lancement de la brochure What Swimmers Do Next.
  • En mai, la SRSC ouvre les portes de Vancouver au monde entier lors de Rescue ’86. La Conférence annuelle et le Championnat canadien de sauvetage de la SRSC, l’assemblée générale de la World Life Saving (WLS), le Congrès et les compétitions internationales de sauvetage sont au programme.
  • La SRSC assume la responsabilité de la WLS. Ed Bean devient secrétaire général des organismes internationaux et Marlin Moore devient président de la WLS pour un mandat de deux ans. Le secrétariat de la WLS déménage de Sydney, en Australie, à Toronto.
  • Lancement du sac souple Waistpac.
  • Année du 75e anniversaire des divisions du Manitoba et de la Colombie-Britannique.
  • En octobre, mise sur pied et lancement du Bronze Club, première campagne de dons personnels de la Société.
  • Au mois de juin, tenue de la Conférence du Commonwealth à Londres, en Angleterre.
  • La Société entreprend des recherches exhaustives sur les noyades en Ontario.
  • La division de l’Ontario songe à concevoir un mannequin peu coûteux destiné à l’enseignement de la respiration artificielle. Au terme de cette recherche, Richard Brault et Dianne Croteau du Studio Innova créeront le mannequin ACTAR 911md.

1987

  • Symposium national à Burlington, en Ontario, ayant pour thème Les accidents aquatiques : comment la communauté réagit.
  • La Société acquiert son premier bureau pour la permanence, situé au 191 de la rue Church, à Toronto. La Gouverneure générale, Jeanne Sauvé, préside la cérémonie d’ouverture, au mois d’octobre.
  • La Société publie les faits saillants de Rescue ’86 sous le titre The World of Lifesaving (Le monde du sauvetage).
  • La Société publie Rescue Smart, son premier programme de sauvetage non aquatique de base, élaboré par la division de l’Ontario.
  • Avec la création d’un groupe de travail national spécial, la Société met sur pied une campagne d’éducation du public appelée Aqua Bonmd.

1988

  • Le bénévolat — clé du succès est le thème de la Conférence annuelle qui a lieu à Edmonton en Alberta. Le lancement officiel de la campagne nationale Aqua Bonmd a lieu à la piscine à vagues du West Edmonton Mall.
  • La World Life Saving accueille Rescue ‘88 en Australie. Pour la première fois une délégation canadienne importante, composée de 97 personnes, assiste à des compétitions et des réunions à l’étranger.
  • La Société publie Instructor Notes et produit les Award Pacs (guide des certificats).

1989

  • La Conférence annuelle a lieu à Québec.
  • Lancement de la version révisée du programme Sauveteur nationalmc.
  • La Société publie le NLS Award Pac (guide des certificats).
  • En juin, la division de l’Ontario accueille un symposium scientifique sur la noyade et la quasi-noyade, le Scientific Symposium on Drowning and Near-Drowning, à l’Université York.
  • Grâce à de généreuses commandites de l’association des brasseurs de l’Ontario et du ministère ontarien du Tourisme et des Loisirs, la division de l’Ontario lance la campagne de prévention de la noyade Aqua Bonmd.

1990

  • Tenue de la Conférence annuelle à St. John’s, Terre-Neuve, avec un symposium ayant pour thème Aqua Bonmd.
  • La révision du programme donne lieu à des changements, qui seront mis en œuvre en 1991 : retrait des certificats de mérite et de plongée autonome de bronze.

1991

  • La Conférence annuelle a lieu à Saint John, au Nouveau-Brunswick.
  • La permanence de la Société déménage de Toronto à Ottawa en décembre. Le bureau de Toronto est mis en vente, et un nouvel immeuble est acheté sur l’avenue McArthur à Ottawa.

1992

  • La Conférence annuelle a lieu à Régina, en Saskatchewan. Le Symposium intitulé Les eaux inconnues examine la question de la démographie et sa portée sur l’avenir de la Société.
  • La Société entreprend sa première recherche exhaustive nationale sur la noyades.

1993

  • La Conférence annuelle a lieu à Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard, avec un symposium ayant pour thème Les changements atmosphériques et aquatiques.
  • Publication du premier Rapport national sur les noyades. Les données de ce rapport proviennent de la collaboration de la Société canadienne de la Croix-Rouge et la SRSC.
  • Les normes pour la RCR sont révisées par la Fondation canadienne des maladies du cœur et mises en œuvre par les agences de formation dont la SRSC.

1994

  • La Conférence annuelle nationale a lieu à Winnipeg, au Manitoba, et inclut le symposium Exposition au froid sur l’hypothermie.
  • La Société publie une nouvelle édition du manuel Alerte — la pratique de la surveillance aquatique.
  • Publication de la 3e édition du Rapport national sur les noyades/National Drowning Report.

1995

  • La Société tient le symposium Modification du comportement lors de sa conférence annuelle à Banff, en Alberta.
  • La Société adopte une nouvelle structure nationale, qui comporte des « unités stratégiques ».
  • La Société publie une nouvelle édition du Manuel canadien de sauvetage, qui devient un seul manuel (au lieu de volumes séparés et d’un cartable).
  • Mise en place, au Québec, du programme Jeune Sauveteur.
  • Mise en place du programme Junior Lifeguard Program et lancement du projet-pilote en Ontario.
  • La division de l’Ontario célèbre le 25e anniversaire des Championnats provinciaux de sauvetage.
  • La ville de Mississauga accueille les tout premiers Jeux Jeunes Sauveteurs.
  • Mise en marché d’uniformes de marque LIFEGUARD pour les sauveteurs, commandités par TYR Sport.
  • Publication du 4e Rapport national sur les noyades.
  • L’Ontario lance la campagne d’affiches extérieures arborant le message « Whithin Arm’s Reach » (« À portée de la main »).

1996

  • La Société adopte un nouveau style de gestion — La Société de sauvetage/The Lifesaving Society — et un nouveau logo.
  • La Société émet un nouveau modèle de sa médaille de bronze afin de commémorer le centenaire de la toute première médaille de bronze décernée au Canada.
  • La Conférence annuelle nationale de la Société a lieu à Victoria, en Colombie–Britannique, et le symposium a pour titre Interaction ‘96.
  • Les 2e Jeux Jeunes Sauveteurs ont lieu à Waterloo, en Ontario.
  • La médaille Mountbatten est décernée à Doug Trentowsky du Nouveau-Brunswick.

1997

  • En janvier, la Société organise, à Toronto, un symposium international sur la sécurité et le sauvetage sur glace.
  • La division de l’Ontario accueille la Conférence annuelle nationale en mai sous le thème La Capitale vous accueille ainsi qu’un forum sur les politiques nationales, Standing on Guard – taking a stand on issues that matter (Monter la garde — prendre position sur des questions qui comptent). Les premiers Jeux Canadiens Jeunes Sauveteurs ont lieu à l’Université Carleton à Ottawa, en Ontario.
  • La division de la Colombie-Britannique et du Yukon acquiert un local pour son bureau principal.
  • La division de l’Ontario lance des projets-pilote pour les nouveaux certificats Jeune Sauveteur et Étoile de bronze.

1998

  • En mai, la division de la Nouvelle-Écosse organise la Conférence annuelle nationale et le Championnat canadien de sauvetage sur le thème Suivez la vague, à Halifax.
  • La Société publie un manuel sur la sécurité et le sauvetage sur glace intitulé La glace…Faucheuse hivernale.
  • La division de l’Ontario célèbre le 90e anniversaire de la tenue de sa première réunion.
  • La Société lance une nouvelle brochure institutionnelle.

1999

  • La division du Québec accueille la Conférence annuelle à Montréal. La Société de sauvetage accueille également les réunions de l’International Life Saving Federation. Le conférencier invité au banquet est l’astronaute canadien Dave Williams.
  • Pour faire suite au nouveau règlement canadien adopté le 1er avril 1999, la Société de sauvetage lance son nouveau programme de Brevet d’Opérateur Nautiquemc (B.O.N.), accrédité par la Garde côtière canadienne.
  • La médaille Mountbatten est décernée à Vanessa Bailey de l’Alberta.

2000

  • La division de la Saskatchewan organise la conférence annuelle et le Championat canadien de sauvetage à Régina.
  • L’équipe nationale canadienne remporte des médailles pour la première fois lors du championnat mondial de sauvetage de Rescue 2000 à Sydney en Australie. Sa 8e place dans les épreuves sur plage océanique lui ouvre la porte des Jeux de l’Amitié de 2001 à Brisbane, en Australie.
  • La Nouvelle-Écosse organise le 1er Championnat canadien de sauvetage sur plage océanique.
  • Tenue en novembre d’une assemblé générale extraordinaire afin d’adopter les modifications des statuts instaurant une nouvelle structure pour le conseil d’administration tel qu’établi dans le cadre du Projet de renouveau organisationnel.
  • Remaniement du site Internet national.
  • Lancement du programme de la carte d’affinité Mastercard de MBNA.
  • La division de l’Ontario publie la 1re édition du Standards Journal, qui fait état des procès, des conclusions d’enquête du coroner ainsi que des positions de la Société sur des questions de sécurité aquatique absentes de la législation et de la réglementation.
  • La Société inaugure sa formation en défibrillation externe automatisée (DEA) pour les sauveteurs de l’Ontario.
  • Publication de l’édition 2000 du Rapport national sur la noyade et d’un rapport spécial sur les décès reliés à la navigation de plaisance.
  • La 12e édition du Rapport sur la noyade de l’Ontario présente les données de 1998, selon lesquelles le nombre des noyades a diminué de moitié au cours des dix dernières années, soit depuis le lancement de la campagne d’éducation du public Aqua Bonmd par la Société.
  • La Société publie la version anglaise du manuel BOAT Instructor Notes ainsi que la vidéo de 20 minutes intitulée : Stay in the Water and don’t Crash into Anything (Restez dans l’eau et évitez les collisions).

2001

  • Tenue de l’assemblée générale annuelle nationale à Ottawa, en Ontario, et établissement de la nouvelle structure du conseil d’administration : sept membres élus par dix personnes représentant les membres actifs.
  • En mai, la division de l’Alberta organise le Championnat canadien de sauvetage et les Jeux canadiens Jeunes sauveteurs à Edmonton, en mai. Ces compétitions, qui comportent de nouvelles épreuves de calibre international, sont pour la première fois séparées des réunions nationales de la Société.
  • La conférence quinquennale du Commonwealth et le Championnat de sauvetage du Commonwealth se déroulent à Eastbourne, en Angleterre.
  • L’équipe nationale canadienne participe aux Jeux de l’Amitié, qui ont eu lieu sur la Gold Coast en Australie.
  • La Société rend hommage à ses bénévoles dans le cadre de l’Année internationale des bénévoles.
  • Bob Lord prend sa retraite en tant que responsable et membre du conseil des gouverneurs.
  • La division du Québec lance son programme de sensibilisation à la sécurité aquatique dans les piscines intérieures, « Quiétude sur l’eau », qui remporte le prix pour la meilleure campagne de sécurité aquatique du Canadian Water Safety Awareness.
  • La division du Québec instaure un programme de sécurité aquatique pour les élèves de la 3e à la 6e année intitulé « Soyez Aqua Bon dans, sur et près de l’eau ».
  • L’Ontario accueille le premier « May Moose Meet » international, qui précède immédiatement le Championnat du Commonwealth en Angleterre. Des sauveteurs de l’Australie et de l’équipe nationale canadienne participent à cette rencontre.
  • La division de l’Ontario lance son programme de certification des officiels et le stage de niveau 1 avant le Moose Meet. Elle poursuit le travail aux niveaux 2 et 3.
  • Lancement du programme de certification pour les entraîneurs et les officiels des compétitions.
  • La Société nomme John F. Bankes au poste de gouverneur national et président du conseil des gouverneurs en remplacement de Bob Lord.
  • La division du Nouveau-Brunswick organise une conférence aquatique en collaboration avec l’association des parcs et des loisirs du Nouveau-Brunswick.
  • La Société publie le Rapport sur les tendances nationales des noyades depuis 1990, qui résume dix années de données sur la noyade.
  • Tenue d’une réunion nationale de planification stratégique qui mène à la définition de cinq directions stratégiques principales ou rendements clés pour les quatre années suivantes.
  • La Société lance un nouveau cartable remplaçant l’ancien, Leadership, dont l’identité visuelle était périmée.
  • La Société produit une nouvelle vidéo sur les piscines résidentielles et la sécurité aquatique, intitulée Within Arms’ Reach (À portée de main).
  • La Société effectue une révision du Manuel canadien de sauvetage afin d’y incorporer les nouvelles normes internationales sur la réanimation et la RCR.

2002

  • La conférence nationale ayant pour thème Sauveteur d’avant-garde a lieu en mai, à Toronto. Elle comprend des séances de formation, des réunions, l’assemblée générale annuelle, le Championnat canadien de sauvetage et les Jeux Jeunes Sauveteurs.
  • Une équipe canadienne participe à Rescue 2002, aux réunions et au Championnat mondial de sauvetage de l’International Lifesaving Federation (ILS) à Daytona Beach, en Floride. L’équipe nationale canadienne se place au 12e rang de cette compétition. Sept autres équipes en provenance de divers clubs du Canada ainsi que des maîtres participent aussi à ces compétitions. Des bénévoles représentant le Canada arbitrent des épreuves et le pays délègue une équipe chargée d’assister aux réunions du conseil d’administration et des commissions de la ILS, qui se déroulent conjointement à cette manifestation.
  • Au mois d’août, le Championnat canadien de sauvetage sur plage océanique et les Jeux Canadiens Jeunes Sauveteurs sur plage océanique ont lieu à la plage Risser, en Nouvelle-Écosse. La compétition comporte des épreuves pour les catégories junior, senior et des maître.
  • Achèvement et diffusion du Guide du B.O.N. en tant que publication approuvée par la permanence.
  • La division de l’Ontario publie des guides sur la sécurité aquatique et les piscines résidentielles, Backyard Pool Safety Guidelines, sur les pataugeuses, Wading Pool Guidelines, et sur les procédures de sûreté destinées aux organisateurs de régates de barques-dragons, Dragon Boat Race Event Organizers Safety Procedures Handbook.
  • La Société publie une nouvelle version de la brochure Within Arms’ Reach (À portée de main) pour accompagner la vidéo lancée en 2001.
  • Lancement d’une nouvelle bannière arborant le nom de la Société ainsi que de bannières verticales qui dansent au gré du vent.
  • Publication, en novembre 2002, de la première édition d’un manuel d’exploitation destiné aux gestionnaires de piscines publiques, le Pool Operations Manual.
  • La Société a l’honneur d’accueillir Alan Whelpton, le président de l’International Life Saving Federation. Pendant son séjour au Canada, Alan Whelpton rencontre des bénévoles et des membres du personnel des divisions de l’Ontario, du Québec et de la permanence.
  • SAR, le prince Michael de Kent, président de la Royal Life Saving Society, visite plusieurs régions du Canada et présente des certificats à des bénévoles de l’Ontario, de l’Alberta et de la Colombie-Britannique.
  • La matière du programme de premiers soins de la division de l’Alberta reçoit son homologation du gouvernement fédéral et est offerte à toutes les divisions.
  • Achèvement de la révision des certificats de la Famille de bronze et début de leur mise en œuvre.
  • Tenue d’un atelier sur les Jeux Jeunes Sauveteurs à Toronto, conjointement avec l’assemblée générale annuelle et le CCS; sept divisions y sont représentées. Après le cours, les participantes et participants assistent aux Jeux Jeunes Sauveteurs puis, de retour dans leur division, organisent de tels jeux et en font la promotion.
  • Une délégation canadienne représente le pays et prononce des conférences lors du World Congress on Drowning (congrès mondial sur la noyade) à Amsterdam et de la Conférence sur la prévention des blessures à Montréal.
  • Publication du Guide du certificat Jeune Sauveteur et de documents connexes. Jeune Sauveteur est la version française du Canadian Swim Patrol.
  • La Société élimine le Guide du certificat I et révise les autres guides pour les certificats afin d’y incorporer les nouvelles normes en réanimation.
  • Le Gouverneur de la division de l’Ontario, David W. Pretty, prend sa retraite après avoir occupé ce poste pendant 20 ans.
  • L’Alberta lance son nouveau programme Swim for Life, qui servira de base au programme Jeune Sauveteur.

2003

  • Lancement du nouveau Guide des certificats — niveaux de bronze, qui comprend l’étoile de bronze et la version révisée de la médaille de bronze et de la croix de bronze. (Le Guide du certificat 2 est retiré du programme).
  • Publication, en mai, du Rapport national sur les décès reliés à la navigation de plaisance et, en septembre, du Rapport sur les tendances nationales des noyades de 1991 à 2000.
  • La division de l’Alberta et des Territoires du Nord-Ouest organise la conférence annuelle de 2003 à Canmore. La conférence, qui a lieu du 7 au 10 mai, comprend les réunions des gestionnaires nationaux, l’assemblée générale annuelle et autres activités connexes.
  • La Société organise la conférence et championnats de sauvetage des antilles et prend en main la logistique des réunions du conseil d’administration, de planification stratégique et des commissions de la ILS à Sainte-Lucie, du 25 avril au 2 mai.
  • Un total de 24 équipes, soit 206 athlètes, prennent part au Championnat canadien de sauvetage pour les catégories des séniors et des maîtres, organisé par la division de l’Ontario au Frank McKechnie Community Centre à Mississauga, en Ontario.
  • Le 5 avril, la division de l’Alberta et des Territoires du Nord-Ouest accueille les Jeux Jeunes Sauveteurs TYR à Edmonton en Alberta. Les Jeux comportent 50 épreuves auxquelles participent 4 groupes d’âge. La compétition attire un beaucoup de monde : 17 équipes en provenance de l’Alberta, du Québec, de la Colombie-Britannique et de l’Ontario.
  • Le certificat de mérite de SAR le prince Michael, qui célèbre 25 années comme président de la Royal Life Saving Society Commonwealth, est décerné à Jean Lathwell, David W. Pretty, Bredin Stapells et Steve Beerman.
  • Publication de la 1re édition du Manuel pour les compétitions canadiennes, qui établit les règlements, les normes et les procédures pour les compétitions de sauvetage au Canada.
  • Toutes les divisions peuvent désormais se procurer le nouveau matériel promotionnel de la campagne pour la médaille de bronze ayant pour thème La médaille par excellence pour ton babillard, qui consiste en une affiche et des échantillons gratuits, et ce, dans les deux langues officielles.
  • La Ville de Barrie organise le Championnat canadien de sauvetage sur plage océanique (pour les séniors et les maîtres) et les Jeux Canadiens Jeunes Sauveteurs TYR sur plage océanique à la baie Kempenfelt du lac Simco et à la plage Wasaga, en Baie Georgienne, du 24 au 27 août.
  • Du 2 au 5 juillet, l’équipe nationale canadienne participe au Championnat de sauvetage du Commonwealth avec 19 autres équipes à Durban, en Afrique du Sud. La Société délègue cinq arbitres. L’équipe canadienne, composée de huit athlètes, d’une gérante et de deux entraîneurs, se classe en 3e place lors de cette compétition.
  • L’archiviste de la division, Gerry Young, entreprend la collection de 100 médailles de bronze (de 1908 à 2008) en prévision du centenaire de la division ontarienne.
  • À la suite d’un atelier pour les maîtres entraîneurs-animateurs, la Société entreprend un projet pilote pour les cours de niveau 1 pour les entraîneurs, dans le cadre du lancement de son programme de certification à trois niveaux pour entraîneurs en sauvetage sportif.
  • La Société publie le manuel Introduction to Coaching (Introduction au travail d’entraîneur), le cahier d’exercise Introduction to Coaching Workbook et la 1re édition du manuel d’animation, le Facilitators Guide..

2004

  • Lancement du Guide des certificats Sauveteur national (SN) ainsi que des nouvelles exigences pour la certification.
  • La division de l’Ontario met à l’essai et lance son nouveau programme de natation « Swim », qui comprend quatre modules : parent et nouveau-né; enfants d’âge préscolaire; nageur et adulte.
  • Le Canada est très bien représenté lors des compétitions Rescue 2004 à Viareggio, en Italie, grâce à son équipe nationale, à 4 équipes Inter Clubs, une équipe de maîtres, 2 athlètes maîtres à titre personnel, 11 officiels et 7 délégués. Le Canada remporte 20 médailles et bat un nombre important de ses records.
  • La division du Québec institue le fonds Kelly-Anne Drummond afin de commémorer cette remarquable athlète et bénévole de la Société, qui est décédée tragiquement au mois d’octobre, à l’âge de 24 ans.

2005

  • Les révisions au Guide des formateurs de moniteurs sont maintenant terminées et le manuel a été lancé en janvier.
  • Publication en février du Rapport sur les tendances nationales des noyades de 1992 à 2001.
  • Le nouveau site Internet national a été lancé en mars.