Le sauvetage sportif est un mandat intégré dans les buts de la fondation de la Société de Sauvetage. En fait, William Henry – le fondateur de la Société Royale de Sauvetage (au Royaume-Uni) – était un champion de natation et l’un des organisateurs des événements aquatiques dans Jeux Olympiques de 1908 de Londres.

Au Canada, la Société de Sauvetage a parrainé des courses de sauvetage dans les années 1930 et a organisé des compétitions de sauveteurs depuis la fin des années 1960. En 1975, Ron Hatch, un sauveteur australien, introduit en Nouvelle-Écosse le ski de surf et la compétition de sauvetage en plage oceanique. Cette même année, Le Service de Sauveteurs de la Nouvelle-Écosse a accueilli le premier Championnat de sauvetage en plage oceanique.

La Société de Sauvetage canadien a mis en scène le premier championnat de sauvetage en piscine aux Jeux Pan-Américains de Winnipeg en 1977. Depuis cette année, un championnat national de sauvetage en piscine a été une caractéristique annuel de concurrence au Canada.

En 1986, la Société de Sauvetage de la Colombie-Britannique / Yukon a été choisie pour accueillir le championnat mondiale de sauvetage et la conférence de la fédération mondiale de sauvetage. Lors de cet événement, baptisé Rescue 86 pour courte, les sauveteurs venus de partout au Canada, aux États-Unis, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et d’autres nations ont participé à une compétition de deux jours à la plage de Kitsilano, à Vancouver. Les équipes ont participé aux deux épreuves en piscine et de sauvetage en plage oceanique. Vancouver Parks and Recreation, Thunder Bay et le Service de Sauveteurs de la Nouvelle-Écosse ont entrée des équipes de club dans les championnats.

Dans les années 1980, la Société de Sauvetage de l’Ontario a commencé à accueillir un championnat de plage en milieu de l’été. La Société de Sauvetage de l’Ontario a également introduit le ‘défi canadien de sauvetage,’ une course de un kilomètre, suibit par une pagaie d’un kilomètre et un kilomètre de natation. L’événement a attiré plusieurs concurrents de la province et est le précurseurdu « Ironguard canadien. »

Aussi dans les années 1980, les athlètes canadiens ont commencé à voyager au championnat annuel de l’association de sauvetage (en plage) des États-Unis à la recherche d’une concurrence accrue et des événements de style international. Dans la fin des années 1980, les autres provinces sont devenues actifs dans l’organisation des championnats de sauvetage en plage, y compris le Nouveau-Brunswick et le Québec.

En 1988, une équipe de Thunder Bay, en Ontario, a représenté le Canada au championnat mondial de sauvetage à Southport Beach, Queensland, Australie.

Tout au long des années 1990, diverses équipes non-officielles ont représenté le Canada en compétition internationale.

En 1998, les premiers jeux canadiens des jeunes sauveteurs ont été organisées chez la piscine de l’Université de Carleton à Ottawa.

En 1999, la Société de Sauvetage a officialisé un programme pour une équipe nationale canadienne et pour la première fois, a choisi une équipe nationale de sauvetage pour représenter officiellement le Canada lors d’événements internationaux. La première équipe nationale en concours international a été chez « Rescue 2000, » le championnat mondial de sauvetage à Sydney, en Australie. Le Canada a récolté 5 médailles, classé 7e dans les événements de surf et s’est classé 12e. La finale au 7e rang dans les événements de surf a qualifié le Canada pour les Jeux « Goodwille » de 2001, tenus à Brisbane, en Australie.

L’année 2000 a également marqué la saison inaugurale de la série concours de surf de la Nouvelle-Écosse, la première série de compétition de sauvetage sanctionnée au Canada. Toujours en 2000, la Société a sanctionné le premier championnat de sauvetage sur la plage oceanique a la Plage Risser’s, en Nouvelle-Écosse. En 2001, une division de maîtres a été inclus dans ce championnat annuel.

En 2001, le Canada a participé contre 7 des meilleures nations du monde de sauvetage oceanique dans le cadre des Jeux « Goodwill » qui ce sont tenus à Brisbane, en Australie.

Toujours en 2001, le championnat canadien de sauvetage en piscine a en vedette des courses normalisés au niveau international et les courses plus traditionnelles du Canada de sauvetage technique. En 2001, les championnats ont eu lieu à la piscine Kinsmen à Edmonton, en Alberta.

En 2002, une division de maîtres a été inauguré lors du championnat canadien de sauvetage en piscine à l’Etobicoke Olympium a Toronto, et une compétition junior a été présenté au championnat canadien de sauvetage sur plage oceanique. Avec ces ajouts, les Canadiens peuvent maintenant concurrencer dans les divisions junior, senior et maîtres.

Aujourd’hui, le sauvetage sportif est un mouvement mondial avec les championnats du Commonwealth et les championnats du monde de sauvetage attirant des milliers de participants venus de 40 nations. Ches nous, la participation au Canada dans son propre championnat national continue de croître comme le fait la participation à des dizaines de compétitions de sauvetage provinciaux,régionaux et communautaires à travers le pays.

Mais peu importe la taille du sport devient, nous sommes fiers de point à ses origines humanitaires et nous demandons encore aux participants d’acquérir les compétences de sauvetage avant d’êtres admissibles comme concurrents.